Ce qui a changé depuis 1997...

1 - Prise de conscience par la direction de l’aéroport de l’existence de riverains motivés qui ne veulent pas subir sans réagir les menaces sur leur environnement. De ce fait, elle a été contrainte de mettre en place certain nombre d’outils de communication: un journal en réaction à nos « bulletins d’information, un médiateur pour assurer l’interface et traiter les nombreuses plaintes des riverains, un logiciel de contrôle des trajectoires appelé CONSTAS pour essayer de répondre aux plaintes.

2 - Annulation par le tribunal administratif de 30 millions d’euros de subventions versées par la Région Rhône-Alpes, la Communauté Urbaine de Lyon et le Département de l’Ain.

3 - Evolution d’un certain nombre de grands élus qui sont maintenant opposés à la création de pistes supplémentaires à Saint-Exupéry.

4 - Elaboration d’un cahier d’engagements pour l’environnement.

5 - Création par le préfet de région d’une Commission Consultative de l’Environnement (C.C.E) réunissant les riverains, élus locaux, administration, acteurs de l’aéronautique et gestionnaire de l’aéroport.

6- Mise en place de procédures de moindre bruit au décollage des avions.

7 - Recherche de l’optimisation de l’équipement qui a conduit à ne pas mettre en chantier la construction d’une troisième piste annoncée pour l’année 2005.

Malgré toutes ces avancées, des menaces subsistent encore ...